Revue de presse CCCG

13 janvier 2016
Vous trouverez sur cette page la revue de presse 2019.
Vous pourrez également consulter les articles archivés par année
en cliquant sur le lien suivant : Archives revue de presse

—————————————————————————————-

Dans Le Télégramme 14-02-2019

Dans Ouest-France 10-02-2019

Site du Télégramme 24/01/2019

Dans Le Télégramme 24/01/2019 (1)

Dans Le Télégramme 24/01/2019 (2)

Dans Le Télégramme 24/01/2019 (3)

Centrale de Landivisiau.

A-t-on omis de compter les mégawatts irlandais ?

(Ouest-France)

 

Le projet de centrale à gaz de Landivisiau aurait dû voir le jour depuis 2016… | ARCHIVES

 

Ouest-France

Modifié le 15/01/2019 à 19h17

Publié le 15/01/2019 à 18h52

 

Le collectif Gaspare, opposé à la centrale à gaz de Landivisiau, se demande pourquoi le projet d’interconnexion électrique entre la Bretagne et l’Irlande a pu être « oublié » dans la conception du Pacte électrique breton…

Le projet d’interconnexion entre la France et l’Irlande Celtic Interconnector vise à relier le réseau électrique irlandais au réseau électrique continental européen, par une liaison à courant continu de 575 km entre la région de Cork en Irlande et la région Bretagne

. La liaison électrique d’une capacité de 700 MW permettra le transport d’électricité dans les deux sens.

Ce projet contribue aux objectifs européens de transition énergétique. En Irlande il permettra un développement de l’éolien. En France, l’interconnexion va permettre de consommer de l’électricité d’origine verte venue d’Irlande.

Ce projet entre la France et l’Irlande, répond aux enjeux européens en matière de transition énergétique. Il est reconnu comme Projet d’Intérêt Commun (PIC) par l’Union Européenne qui le finance à hauteur de 930 millions d’euros. La mise en service est annoncée pour 2026.

Le collectif Gaspare, opposé au projet de construction de la centrale à gaz de Landivisiau, le prend en compte : «  Le projet Celtic Interconnector est identifié Projet d’Intérêt Commun par l’Europe et subventionné dans le cadre la politique européenne qui veut diminuer de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Le câble partant de l’Irlande arriverait dans la commune de Cléder et 700 MW seraient ainsi acheminés, en souterrain, sur le poste de La Martyre. »

« 1 million de tonnes de CO2 / an »

Le collectif Gaspare se demande « comment ce projet a pu être « oublié » dans la conception du Pacte électrique breton ? […] Comment les instances peuvent-elles encore rester sourdes ? La réactualisation du Pacte est d’une absolue nécessité. Voilà plus de dix ans que les conseillers régionaux ont voté sur ce document d’après une simple diapositive. »

Il tacle la députée LREM, Graziella Melchior qui a déclaré que le projet de Landivisiau est indispensable à la transition énergétique ! « Gaspare salue ironiquement cette expertise ! La centrale de Landivisiau, c’est surtout 1 million de tonnes de CO2 / an, plus de 50 millions de primes par an à l’opérateur privé prélevés sur la Contribution au service public de l’électricité (CSPE). »

Et de poser la question : « À quels actionnaires profiteront le 1,5 milliard sur 20 ans, plus de 3,5 milliards sur 40 ans : Direct-Energie, TOTAL ? La CSPE est une contribution payée par tous les Français par le biais de leur facture d’électricité. »

Tags:

Comments are closed.

Recherche

Liens