Réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 : coup de pouce pour le renouvelable

27 décembre 2016

Suite au feu vert de Bruxelles, plusieurs mesures de soutien aux énergies renouvelables ont été adoptées.

éolienne<br />
              sous le soleil

Les énergies renouvelables vont se développer plus vite que prévu d’ici à 2021.

ARRÊTES. Après le feu vert de Bruxelles en début de semaine, quatre mesures de soutien public aux énergies renouvelables ont été définitivement adoptées mercredi 14 décembre 2016, avec la parution des textes au Journal officiel. Ces quatre arrêtés fixent le niveau d’un tarif d’achat ou d’un complément de rémunération aux installations géothermiques, de méthanisation de moins de 500 kilowatts, d’hydroélectricité et aux parcs éoliens ayant déposé une demande complète d’aide en 2016. Pour l’éolien, le complément de rémunération a été calibré de telle sorte que les producteurs conservent un niveau de rémunération global équivalent à celui qui existait jusque là, soit 82 euros le mégawattheure. L’arrêté portant sur la méthanisation entérine le prolongement des mécanismes de soutien à 20 ans pour les nouvelles installations, au lieu de 15 ans pour les installations existantes, une mesure réclamée par les producteurs pour permettre une meilleure rentabilisation des investissements. Bruxelles cherche aussi à mettre en place un cadre législatif davantage tourné vers les marchés pour des énergies renouvelables qui ont été jusqu’à présent largement subventionnées. L’exécutif européen cherche ainsi à mettre rapidement en place un cadre législatif pour parvenir à respecter son engagement de réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Comments are closed.

Recherche

Liens