Une étude de l’Institut pour la Synthèse Organique et la Photo réactivité du CNR (2003)

23 février 2011

Selon une étude de l’Institut pour la Synthèse Organique et la Photo réactivité du CNR (Centre National de la Recherche) de Bologne menée par le Professeur Nicola Armaroli, les nouvelles centrales à turbo-gaz pour la production d’énergie sont hautement polluantes et dangereuses pour la santé de l’homme.

Une centrale de ce type brûle en moyenne 1 milliard de mètres cubes de gaz par an et produit plusieurs centaines de tonnes de poudres fines et ultrafines, très dangereuses pour la santé de l’homme car elles pénètrent plus facilement dans les voies respiratoires.

Plus de 10 projets sont pourtant en cours pour l’édification de centrales utilisant cette technologie. Et la loi n’est pas adaptée à ce type de pollution.

En effet seul le taux de production de grosses particules émises est évalué lors de l’examen du projet pour son lancement. Ces particules ne sont pourtant pas les plus dangereuses et leur taux de production est minime pour les centrales à gaz.

D’après les Actualites du CNR, novembre 2003
Rédacteur : Nicolas Perna

Tags: , ,

Comments are closed.

Recherche

Liens