Réaction à l’article « Centrale à gaz. Où en est l’enquête publique ? »

7 octobre 2014

Le Collectif GASPARE tient à rectifier les informations parues dans l’article « Centrale à gaz. Où en est l’enquête publique ? » du samedi 4 octobre.

L’article omet d’indiquer que La Martyre est concernée également par l’enquête publique de la ligne électrique souterraine qui relierait le poste RTE de la Martyre et la centrale à cycle combiné gaz – CCCG – de Landivisiau.

Autre correction à apporter, le Pacte électrique breton a été signé en décembre 2010, avant les votes du CESER et du Conseil régional en janvier 2011, et non le 29 février 2012. Ce jour-là, M. Besson a désigné Landivisiau comme lieu d’implantation du projet.

Mais il faut surtout revenir sur « …l’avis du conseil général… ». Il est absolument impératif de préciser qu’il s’agit du Conseil général de l’environnement et du développement durable – CGEDD – présidé par Mme Ségolène Royal. Les avis mentionnés ont été émis par l’Autorité environnementale, qui dépend du CGEDD. Cette instance n’a jamais pris position pour ou contre la création de la CCCG. Elle a par contre émis de sévères recommandations concernant les études d’impact des quatre dossiers reliés au projet : implantation de la centrale sur la zone du Vern à Landivisiau, raccordements gazier et électrique, gazoduc Bretagne Sud de 111 km (*).

Enfin, que penser du Commissaire enquêteur qui donne son ressenti et livre une première analyse des contributions déjà déposées ? Le constat est simple, il sort de son mandat de commissaire enquêteur qui se doit d’être impartial !

(*) Avis de l’Autorité environnementale : ICI et ICI

Téléchargez le communiqué : ICI

Tags: , , ,

Comments are closed.

Recherche

Liens