Centrale à gaz de Landivisiau : Avant l’enquête publique, le courrier du Préfet sonne le glas du projet.

11 septembre 2014

Communiqué de presse du 11 septembre 2014

Le Collectif GASPARE a pris connaissance, par Mediapart, du courrier du Préfet de Région adressé au Président de RTE. Le contenu de ce courrier se révèle scandaleux à plus d’un titre. GASPARE comprend mieux pourquoi il a toujours reçu des fins de non-recevoir lors de ses demandes, la dernière date du 8 juillet, lors d’un entretien au ministère.

L’État et la Région, qui se targuent de traiter le dossier de la CCCG – Centrale à cycle combiné gaz – de Landivisiau en totale transparence, travaillent en fait en toute hypocrisie, ajoutant un nouveau déni de démocratie à une liste déjà bien longue, privilégiant l’intérêt particulier aux dépens de l’intérêt général.

Ce courrier prouve bien que la Conférence bretonne de l’énergie n’a toujours été qu’une pseudo-concertation, une mascarade, car les décisions sont déjà prises, dissimulées ou biaisées. GASPARE ne peut que se féliciter de ne pas y avoir participé. Le Collectif laissera le soin aux élu-e-s d’analyser l’aspect politique et de tirer les conséquences qui s’imposent. De fait, chacun, chacune est en droit de se demander si ce courrier est l’initiative propre du Préfet.

Seul côté indéniablement positif de cette lettre, le travail du Collectif est reconnu. Le Scénario électrique alternatif breton est enfin légitimé.

Pour conclure, GASPARE exige l’abandon du projet de CCCG et réclame la mise à plat du Pacte électrique breton. Il demande également aux élu-e-s de s’emparer de ce dossier et de soutenir le Collectif dans ces demandes. Il souhaite que l’État prenne enfin ses responsabilités et fasse l’économie des enquêtes publiques qui n’ont plus raison d’être.

Téléchargez le communiqué : ICI

Tags: , , , ,

Comments are closed.

Recherche

Liens