Ils l’ont dit…

30 octobre 2011

… Ou ils ont osé le dire!

- Dominique Ramard a très vite réagi : « Quand je vois votre maquette, je peux dire que l’on n’ira pas à ce niveau d’implantation. Il y a un souci de concertation. De plus, un projet doit rechercher l’acceptation locale et non pas contraindre les élus. http://www.ouest-france.fr/bretagne/loudeac-22600/les-moulins-projet-eolien-un-manque-de-concertation-4826679

- Lu sur le site du courrier le progres 24 frévrier 2017, Antoine Corroleur :  Et que l’attrait de notre territoire dépendait aussi de sa qualité atmosphérique : « Nous avons vu cette année que la Bretagne était touchée par la pollution atmosphérique. Notre région doit garder sa qualité de vie. Nous devons rentrer dans un cercle vertueux et produire notre propre énergie. »

- Lu sur Le Télégramme du 14 janvier 2015. Laurence Claisse, Maire de Landivisiau rejoint le Club très fermé des adeptes de la « bouffée d’oxygène ». Mais à défaut d’air pur qui pourrait émis par la centrale, peut-être veut-elle parler d’espèces sonnantes et trébuchantes?…

- Lu sur Le Télégramme du 10 janvier 2015 – d’Albert Moysan, Président de la CCPL: « Je voudrais rassurer la population sur  l’innocuité de cet investissement que nous ne soutiendrions pas si un risque quelconque était avéré. » Mêmes propos lénifiants déjà adressés par  Laurence Claisse, Maire de Landivisiau, dans le cadre des élections municipales 2014.

- Lu sur Le Télégramme et le Ouest-France du 28 novembre 2014 – De François Hollande, Président de la République disant que: « Tout doit être fait pour que sur chaque grand projet, tous les points de vue soient considérésque toutes les alternatives soient posées. »   et prônant le recours à des référendums locaux - Ceci lors de la 3ème conférence environnementale. Encore un voeux pieux d’opportunisme politique de plus ou réelle volonté de « laisser sa trace », mais quelle trace? Il n’est jamais trop tard pour bien faire dit le proverbe!

- Lu sur le Télégramme du 17 octobre 2014 – De Chantal Guittet députée P.S. qui dit: « Constater régulièrement auprès de mes concitoyens le besoin important et persistant d’une information claire et transparente sur ce dossier » et qui réclame un débat public et contradictoire auprès de la présidente de la commission de l’enquête publique.

Et du Modem29: « Un projet de ce type est en totale contradiction avec la décision de l’Assemblée Nationale sur la transition énergétique prise mardi dernier (…) ».

- Lu sur le Ouest-France du 14 octobre 2014 - « Oui à la centrale (…) qui aurait une capacité suffisante pour couvrir les (quelques) pics de consommation » - De Jean-Paul Kerrien, président d’investir en Finistère, qui en est resté à l’argument de 2009 pour justifier le projet d’une CCCG de 450Mw à Landivisiau. Ces pics sont déjà la raison d’être des TACs de Dirinon et Brennilis récemment rénovées et dont l’activité est prévue jusqu’en 2023.

-  Lu sur le site d’Ouest-France le 19 septembre 2014 – A rajouter aux propos déjà évoqués (voir plus bas) en septembre et décembre 2011 par Marcel le Guern, cadre retraité d’EDF et maire de Plouyé. La commission permanente des maires de la communauté de communes du pays de Landivisiau a plaidé sans retenue (et sans « manquer d’air »!) pour « la centrale à gaz qui pourrait donner une bouffée d’oxygène (sic) au territoire ».

- Lu sur le site de Mediapart.fr le 09 septembre 2014 – « Le lancement de telles études risque d’être perçu comme un mauvais signal pour l’avenir de la centrale de Landivisiau – Du préfet de région Patrick Strzoda demandant à RTE un report d’une étude sur une éventuelle interconnexion sous-marine avec le réseau irlandais. Il rajoute: «Je souhaiterais à minima qu’aucune étude ne soit menée près des côtes avant les élections régionales. Un tel calendrier éviterait un télescopage avec l’enquête publique de la centrale.» On y découvre les préoccupations très politiques du préfet qui répercute «les fortes inquiétudes» du conseil régional qui, lui, précise à Mediapart que «la concomitance des calendriers aurait pu générer un risque important de confusion dans l’esprit des citoyens».

- « Ce qui change c’est de ne plus penser que si la consommation d’électricité augmente, il faut encore en produire plus. Et se poser la question d’adapter les consommations, ce qui n’est pas de la décroissance… » – De Dominique Ramard, conseiller régional délégué à l’énergie – Lu le 11 juin 2014 dans le supplément du journal Ouest-France.

- « Nous soutenons le projet de centrale combinée gaz car il est sans danger pour notre santé » – De Laurence Claisse, 1ère adjointe au maire et candidate au poste de maire à Landivisiau, dans le cadre des élections municipales 2014 – Lu  le 21 mars 2014 sur le site d’Ouest-France.

- « (…) Sur un tel projet je constate un flagrant déni de démocratie (…) J’organiserai un référendum local sur cette question (…) » - De Jean-René Kerrien candidat au poste de maire à Landivisiau, dans le cadre des élections municipales 2014 – Lu le 20 mars 2014 dans le journal Le Télégramme.

- « S’il n’y a pas d’énergie, il n’y a pas d’emploi (…) 2020, c’est déjà le passé (…) Je suis très inquiet (…) » Propos de Jean Le Vourc’h, président de GESPER sur Tebeo dans Tant pis si ça pince (2è partie) du 01-03-2014,  à partir de 11:30.

- « Tant que les enfants n’auront pas les langues bleues… » – De Jean Le Vourc’h, président de GESPER (rien à voir avec une autre association du même nom plus ancienne, référencée sur internet et ayant un objectif diamétralement opposé. Troublante confusion des genres!). Propos de Jean Le Vourc’h donc,  en réponse à une question de Force 5 membre de l’association ARTAC du Professeur Belpomme engagée dans la recherche contre le cancer – Lu le 04 février 2013 sur le site d’Ouest-France.

- Michel Crémieux (président d’Enel), concurrent malheureux dans le projet de construction de la CCCG, rêve d’une taxe carbone à 50€/tonne qui renchérirait les énergies fossiles comme le gaz par exemple. Il y a un an il vantait cette source d’énergie « la plus propre qui soit… les centrales à gaz n’ayant aucun effet significatif sur la santé ». Quel beau revirement (écologique?) à souligner! – Lu le 15 décembre 2012 dans le journal Ouest-France.

- « Ce projet a été voté, il n’est pas tombé des cuisses de Jupiter » – Lu le  16 juin 2012 dans le journal Ouest-France – De Xavier Leclercq, médiateur dans les rendez-vous de la concertation - Sans aucun rapport avec la mythologie ou l’expression courante: « être sorti de la cuisse de Jupiter » (avoir un égo démesuré). Il oublie de préciser, ou il ne le sait pas (ou pire feint de ne pas savoir) que ce projet du pacte électrique breton a été signé en catimini entre Jean-Yves le Drian et l’Etat sans même avoir été discuté préalablement au Conseil Régional par l’ensemble des élus, ce qui fait qu’aucun amendement n’a été possible. Sans parler des épisodes  CESER et  SDEF, il lui aurait été bon de connaître les conditions de vote dudit projet avant d’en faire un argument de référence démocratique.

 - « (…) Une conférence sera organisée conjointement par le maire de la commune Georges Tigréat et les représentants de Direct Energie. L’objectif étant de répondre à toutes les questions que se posent les journalistes. (…) » – De Pascal Nantel directeur général des services de la mairie de Landivisiau qui écarte ainsi, et de la façon la plus méprisante qui soit,  les citoyens qui sont les principaux concernés et demandeurs! Ce sera une opération de communication – Lu le 06 mars 2012 dans le journal Ouest-France.

-  « (…) L’implantation de la future centrale à Landivisiau aura des répercussions positives pour ce secteur et pour tout le département. »De Bernadette Malgorn (UMP) qui sous-entend peut-être la solution à l’endettement important de la municipalité de son ami (UMP) le maire de Landivisiau, Georges Tigréat? – Lu le 1er mars 2012 dans le journal Ouest-France.

- « (…) Une centrale à gaz n’a pas grand chose à faire dans une zone urbaine (…) Ce projet n’est pas innocent, c’est une décision de copinage! » - Découverte aussi surprenante que tardive du  maire de Brennilis Jean-Victor GRUAT qui en son temps a été le SEUL à refuser tout appui démocratique à la demande de saisine de la CNDP – Lu le 1er mars 2012 dans le journal Ouest-France.

- « Les coupures d’électricité à la pointe de Bretagne iraient jusqu’à mettre en danger la vie de nombreuses personnes (…) » – Considération du récidiviste  Jean-Yves Crenn, maire de Loperec et président de la CCYE, argumentant sa position en faveur du projet de centrale thermique à gaz de 450 MW (un moyen de production de semi-base voire de base afin de pallier aux éventuelles futures carences  d’un réseau de distribution non sécurisé!) – Lu  le 07 février 2012 dans le journal Le Télégramme, le 15 février 2012 dans le Poher hebdo et le 16 février 2012 dans le journal Ouest-France.

- « Il est logique que les locaux puissent discuter d’un tel projet mais je ne suis pas d’accord que les gens de Gaspare (ensemble des associations des différents sites « locaux » concernés – ndlr) viennent y mettre le b… » – De Lucien Kerrec, maire de Landrévarzec, concernant le projet de centrale à gaz du pacte électrique BRETON – Lu le 25 janvier 2012 dans le journal Ouest-France.

 - « C’est une énergie qui va rejeter des gaz à effet de serre comme toutes les énergies fossiles. Elles participent au réchauffement de la planète (…) » – De François Bayrou exprimant ses réserves quant au choix d’une centrale au gaz dans le Finistère – Lu le 23 janvier 2012 sur le site du Télégramme.

« C’est un projet du passé. Très modeste, trop modeste. Il comprend la production d’une centrale à gaz qui va produire autant de CO2 que le parc automobile des Côtes-d’Armor et du Finistère » - D’Eva Joly,  invitée de La Voix Est Libre, parlant du Pacte électrique breton – Lu le 14 janvier 2012 sur le site bretagne.france3.fr

- « Les dirigeants d’Enel nous ont considérés comme des petits péquenots » - D’un couple d’agriculteurs n’ayant cédé aucun terrain, lors de la réunion de Briec du lundi 19 décembre 2011  - Lu le 21 décembre 2011 dans le journal Ouest-France.

« Je suggère à mes collègues élus qu’un audit soit réalisé par des experts indépendants » - De Raymond Messager, maire de Landudal – Lu le 21 décembre 2011 dans le journal Ouest-France.

- « On découvre ce projet dans la presse, mais dans le bulletin municipal on nous détaille la recette du far breton » - D’une participante à la réunion de Briec du lundi 19 décembre 2011 – Lu le 21 décembre 2011 dans le journal Ouest-France.

- « Je ne suis le VRP de personne » - De Dominique Ramard, conseiller régional président de la Commission « Environnement », délégué à l’énergie et au climat (?) – Lu le 21 décembre 2011 dans le journal Ouest-France.

- « L’énergie concerne tous les citoyens. Ce qui est plus contestable c’est que ce genre de débat (public) est parfois empêché » - De Pierre Maille, président du conseil général du Finistère – Lu le 04 novembre 2011 dans le journal Ouest-France.

 - « S’il devait y avoir un affrontement frontal nous en tirerions toutes les conséquences » – D’Enel – Lu le 04 novembre 2011 dans le journal Ouest-France.

-  (…) « ENEL s’engage par ailleurs pour un débat public dans la transparence (…) » – Lu sur le site d’Enel France.

- « Jusqu’à présent, aucune personne n’est venue me voir pour me dire qu’il ne fallait pas  faire ce projet » – De Jean-Paul le Pann, maire de Briec – Lu le 04 novembre 2011 dans Le Courrier du Léon.

- « Quand on est capable de traiter de menteurs les membres d’une association qui portent des revendications, il y a un problème » -  D’élus de l’équipe municipale de Guipavas – Lu le 30 septembre 2011 dans le journal Le Télégramme.

- « Cette centrale (…) Ca fera une bouffée d’oxygène (…) » – De Marcel le Guern, cadre retraité d’EDF et maire de Plouyé – Vu et entendu le 22 septembre 2011 dans le 19/20 Iroise FR3 et le  26 décembre 2011 dans le 12/13 Bretagne FR3.

- (…) « en faveur d’une centrale à gaz à Brennilis (…) On a tous en tête les ruptures de réseau quand la neige tombe à gros flocons et fait ployer les lignes » (…) – De Jean-Yves Crenn, maire de Loperec et président de la CCYE – Lu  le 22 septembre 2011 dans le journal Le Télégramme.

- (…) « Le conseil décide de ne pas appuyer le collectif GASPARE dans sa saisine de la commission nationale des débats publics. » - Signé le maire de Brennilis Jean-Victor GRUAT - Extrait du registre des délibérations du 30 août 2011 – Lu sur le site brennilis.com.

- « Oui, il nous faut bretelles et ceinture. »  – De Jean-Yves le Drian, président du conseil régional – Lu le 20 avril 2011 dans le journal Ouest-France.

- « Nous manquons d’information, ce silence est suspect. Les risques sont trop importants en matière de pollution de l’air. Un tel projet ne sera pas bon pour la commune » – De Jean-Jacques Cozian, maire de Saint Divy – Lu le 19 janvier 2011 dans le journal Ouest-France.

- (…) « Aucune bronca locale n’est venue altérer la sérénité de l’élaboration du Triskell et la centrale de Guipavas s’est progressivement insinuée dans les conversations » (…) – D’Alain Queffelec, maire de Guipavas – Lu le 14 décembre 2010 dans le journal Le Télégramme.

Comments are closed.

Recherche

Liens