Gaspare informe les élus en lieu et place de l’État

28 juin 2011

Communiqué du Collectif GASPARE.

Après un cinquième report, le ministre Besson a lancé ce lundi un appel d’offres pour l’implantation d’une centrale électrique à gaz dans l’aire de Brest et vise sa mise en fonction fin 2015. De son aveu même, le calendrier sera serré. Le Collectif Gaspare, qui s’oppose à ce projet, y voit une volonté d’empêcher tout débat public. Il déposera dans les jours qui viennent une demande de débat public auprès de la CNDP (Commission nationale du débat public). Cette saisine portera à la connaissance des citoyen-ne-s les éléments portant sur le coût du projet, son enjeu national, ses incidences sur l’environnement. Surtout chacun-e pourra participer au processus décisionnel, ce dont M. Besson ne veut pas.

A ce jour, le collectif a rencontré de nombreux élus qui pour la plupart comprennent la nécessité d’un débat public et sont prêts à soutenir la démarche. La municipalité de Saint-Thonan a ouvert la voie en se déclarant publiquement favorable à cette requête.

L’approche de l’échéance a suscité l’intérêt de nombreux élus, de multiples rendez-vous sont programmés dans les jours à venir et l’annonce de l’appel d’offres va, sans aucun doute, en provoquer d’autres. Gaspare poursuit ainsi son travail d’information, travail qui est, normalement, du ressort de l’État !

Tags:

Comments are closed.

Recherche

Liens