Non à la méthode de la « rumeur » !

11 février 2011

Communiqué du Collectif GASPARE.

Le collectif GASPARE s’étonne de la pratique de la « rumeur » utilisée dans le cadre de la mise en œuvre du « pacte électrique breton ». En effet celui-ci ne cite que la « mise en place dans l’aire de Brest, à l’horizon 2015, d’un moyen de production d’appoint de type centrale cycle combiné gaz d’une puissance d’environ 450 MW. » Sans autre précision.(*)

A ce titre, le collectif Gaspare s’interroge sur l’origine de l’affirmation situant ce lieu de « l’aire de Brest » à Lanvian en Saint-Divy/Guipavas, alors qu’aucune étude d’impact environnemental ou d’enquête sur l’acceptabilité sociale n’a encore été menée sur l’ensemble de cette « aire » brestoise dont l’imprécision peut prêter à toute hypothèse.

Il est d’ailleurs étonnant de constater que certains élus se prêtent à la diffusion de cette rumeur tout en prétendant par ailleurs ne rien connaître du dossier et tout apprendre par la presse.

D’autres « rumeurs » sont alimentées, comme celle qui, de façon de plus en plus insistante, fait état de l’implantation de cette centrale à La Martyre !

Le Collectif à vocation régionale Gaspare, qui s’est constitué à l’annonce de cette information par les médias mi-septembre 2010, reste vigilant. Il combattra ce projet quelque soit son lieu d’implantation et sera épaulé par les associations locales qui viennent de se constituer.

Ce projet reste inutile, aberrant, dangereux, coûteux et d’un autre siècle. S’il voit le jour, il barrera, pour des années, l’avenir des alternatives qui permettront une réelle autonomie énergétique de la Bretagne, du Finistère et du pays de Brest en particulier.

(*) http://www.bretagne.fr/internet/upload/docs/application/pdf/2010-12/437_dp_signature_pacte_electrique.pdf

Tags:

Comments are closed.

Recherche

Liens